ULTRAGORE - Ce forum a pour but de partager une passion commune, celle du cinéma extrême, et uniquement du cinéma! En aucune manière il ne s'agit de faire la promotion du téléchargement illégal ou de dériver sur l'horreur réelle. 


ULTRAGORE Index du Forum

 Se connecter pour vérifier ses messages privés 
 FAQ
   Rechercher   Membres   Profil         Connexion 
 
Torture porn, l'horreur postmoderne

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    ULTRAGORE Index du Forum -> L'horreur sous ses autres formes -> Littérature
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Sangore
Administrateur


Inscrit le: 21 Déc 2011
Messages: 3 497
Localisation: Belgique

MessagePosté le: Mer 3 Fév - 19:18 (2016)    Sujet du message: Torture porn, l'horreur postmoderne Répondre en citant

Torture porn, l'horreur postmoderne



Auteur : Pascal Françaix
Éditeur : Rouge Profond
Collection : Débords
Année : 2016
Pages : 250

Résumé :
Exploration des enjeux, notamment ceux de la féminité, et des thèmes du torture porn, un sous-genre du cinéma d'horreur, où les victimes succombent aux supplices infligés.

Ce livre sortira ce 19 février.


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mer 3 Fév - 19:18 (2016)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Guillaume
Administrateur


Inscrit le: 21 Déc 2011
Messages: 1 224
Localisation: Au milieu des araignées

MessagePosté le: Jeu 4 Fév - 11:30 (2016)    Sujet du message: Torture porn, l'horreur postmoderne Répondre en citant

250 pages quand-même...
Il y a tant de choses que ça à en dire vous pensez?
_________________


Revenir en haut
Sangore
Administrateur


Inscrit le: 21 Déc 2011
Messages: 3 497
Localisation: Belgique

MessagePosté le: Jeu 4 Fév - 18:07 (2016)    Sujet du message: Torture porn, l'horreur postmoderne Répondre en citant

Avec un tel nombre de pages, il y a moyen que l'auteur aille bien au fond des choses, contrairement aux dossiers thématiques qu'on trouve dans les magazines, style Mad Movies, qui ne font qu'effleurer la surface.

Revenir en haut
Goremania
Modérateur


Inscrit le: 19 Oct 2012
Messages: 962
Localisation: Uranus

MessagePosté le: Jeu 4 Fév - 20:02 (2016)    Sujet du message: Torture porn, l'horreur postmoderne Répondre en citant

Guillaume a écrit:
250 pages quand-même...Il y a tant de choses que ça à en dire vous pensez?




Je suis aussi assez étonné du nombre de pages !
Sangore a écrit:
Avec un tel nombre de pages, il y a moyen que l'auteur aille bien au fond des choses, contrairement aux dossiers thématiques qu'on trouve dans les magazines, style Mad Movies, qui ne font qu'effleurer la surface.

Au fond des choses ? Mouais c'est pas vraiment un style très profond le TP. T'en as vu un, tu les as tous vu !


Revenir en haut
Sangore
Administrateur


Inscrit le: 21 Déc 2011
Messages: 3 497
Localisation: Belgique

MessagePosté le: Jeu 4 Fév - 20:07 (2016)    Sujet du message: Torture porn, l'horreur postmoderne Répondre en citant

Ouais, c'est pas forcément un genre très métaphysique, mais ça n'empêche pas d'analyser ça sous toutes les coutures.

Revenir en haut
Guillaume
Administrateur


Inscrit le: 21 Déc 2011
Messages: 1 224
Localisation: Au milieu des araignées

MessagePosté le: Jeu 4 Fév - 20:10 (2016)    Sujet du message: Torture porn, l'horreur postmoderne Répondre en citant

Un avis sur ce bouquin quand quelqu'un l'aura lu m'intéressera !
_________________


Revenir en haut
Sangore
Administrateur


Inscrit le: 21 Déc 2011
Messages: 3 497
Localisation: Belgique

MessagePosté le: Ven 20 Jan - 22:48 (2017)    Sujet du message: Torture porn, l'horreur postmoderne Répondre en citant



Personnellement, j’associais le nom de Pascal Françaix à la collection « Frayeur » de Fleuve Noir, collection dans laquelle il a sorti deux titres : Le Cercueil de chair et Kamarde (tous deux en 1995). Quand Torture porn, l’horreur postmoderne est sorti et que j’ai réalisé que son auteur était le même que celui des « Frayeurs », je fus très surpris, ne sachant pas du tout ce que Pascal était devenu. Voilà donc un autre versant de son œuvre : après les fictions, il passe maintenant à l’essai. Coup de chance pour moi, il était présent à la convention belge « Retro Wizard Day », qui s’est tenue en octobre dernier, ce qui m’a donné l’occasion de le rencontrer, de lui acheter directement le livre et de me le faire dédicacer (j’avais amené avec moi Le Cercueil de chair, ça lui a fait drôle de dédicacer son premier roman autant d’années après…). Un écrivain sympathique qui écrit dans et sur les genres qu’on aime, cela fait bien plaisir !

Avec cet essai sorti chez Rouge Profond, Pascal se propose d’analyser ce sous-genre horrifique qui a souvent mauvaise presse, même auprès des amateurs de fantastiques et d’horreur. Il ne s’agit pas du tout d’une accumulation de « fiches de présentation » des différents films appartenant au sous-genre, mais bien d’une étude rigoureuse des enjeux et des thèmes qui se dégagent du torture porn. Il en révèle les richesses et démontre ainsi que celui-ci peut s’avérer plus intéressant que ce qu’on ne pourrait le penser de prime abord. Il l’envisage comme un sous-genre postmoderne (comme l’indique le sous-titre), montre entre autres qu’il n’est pas du tout aussi misogyne qu’on le dit en analysant ce qu’il a de postféministe, voire de queer. Il commence par définir et circonscrire le genre et rappelle dans quel contexte le terme est apparu. Il en retrace l’histoire, en parlant des précurseurs (2000 Maniacs, The Wizard of Gore, The Incredible Torture Show, la Nazisploitation, le cinéma d’Andy Milligan, The Last House on Dead End Street, les deux premiers Guinea Pig et autres films de cette lignée, les splatters allemands, dont les Bethmann, Salò ou les 120 journées de Sodome…). Ensuite, il consacre un chapitre à la franchise Saw et un autre à la trilogie Hostel. Puis, sous l’éclairage du concept de « réalisme grotesque », il aborde Grotesque et la trilogie The Human Centipede. Dans la chapitre « Femmes captives. Guerre des sexes et postféminité », il traite notamment de Captivity, The Woman, The Bunny Game, Martyrs, Torture Room et Nf713. Suit une partie où il s’intéresse aux femmes criminelles dans le genre, parlant de Boy Meets Girl, Hard Candy, The Book of Revelation, Crushed, The Loved Ones, The Girl Next Door, An American Crime et The Afflicted. Après cela, il montre les liens entre films de vengeance – rape & revenge et vigilante – et torture porn, en s’attardant sur les I Spit On Your Grave, mais aussi sur Girls Against Boys, American Mary, The Tortured, Les 7 jours du talion, tout en n’oubliant pas les films de vengeance asiatiques. Il s’intéresse aussi à la hicksploitation (films d’exploitation centrés sur la figure du péquenot américain) et en vient à Wolf Creek, avec son équivalent australien du redneck US, et The Hills Run Red. La dernière partie est consacrée aux torture porn les plus extrêmes et underground : First Transmission, la trilogie August Underground, Murder Collection Vol. 1, les Vomit Dolls, A Serbian Film

Tout cela est fait avec sérieux, rigueur et pertinence. Si Pascal Françaix aime le genre qu’il traite, il ne se laisse pas aller à des déclarations enflammées, lyriques. Sa posture est ici celle d’un scientifique qui démontre les richesses du sujet abordé, avec le recul nécessaire. Ce qui est une bonne chose. Un tel bouquin manquait jusqu’ici. Attention, précision importante pour ceux qui sont fort visuels : le livre ne contient aucune image, malgré le caractère fort graphique des films dont il est question en ces pages : on n’y trouvera ni reproductions d’affiches de films, ni photos d’exploitation, ni rien. C’est 300 pages (plus précisément, 302 pages, et non 250 comme annoncé initialement) de texte bien tassé. Autant être prévenu. Cela pourrait être une thèse universitaire. Bon, quand on dit ça, ça a tendance à faire fuir les gens, mais ne prenez pas vos jambes à votre cou, car c’est très intéressant. Une chose particulièrement appréciable, c’est que Pascal parle aussi bien des films les plus connus du genre que des productions plus extrêmes et moins connues (voire inconnues) du grand public. Le panorama est donc fort complet. Il ne fait pas d’élitisme, ni dans un sens, ni dans l’autre. Et c’est bien nuancé. Bref, une lecture enrichissante.


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 02:36 (2017)    Sujet du message: Torture porn, l'horreur postmoderne

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    ULTRAGORE Index du Forum -> L'horreur sous ses autres formes -> Littérature Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB Fr © 2001 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
Template RedBlack crée par SoSo : SoSophpBB

Reproduction INTERDITE