ULTRAGORE - Ce forum a pour but de partager une passion commune, celle du cinéma extrême, et uniquement du cinéma! En aucune manière il ne s'agit de faire la promotion du téléchargement illégal ou de dériver sur l'horreur réelle. 


ULTRAGORE Index du Forum

 Se connecter pour vérifier ses messages privés 
 FAQ
   Rechercher   Membres   Profil         Connexion 
 
Brain Dead Zombies

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    ULTRAGORE Index du Forum -> Sur la toile ou le petit écran -> Longs métrages horreur/gore/trash
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Sangore
Administrateur


Inscrit le: 21 Déc 2011
Messages: 3 653
Localisation: Belgique

MessagePosté le: Mer 27 Déc - 16:07 (2017)    Sujet du message: Brain Dead Zombies Répondre en citant

Brain Dead Zombies a.k.a. Mangue Negro a.k.a. Mud Zombie



Réalisateur : Rodrigo Aragão
Avec : Ricardo Araújo, Antônio Lâmego, Kika Oliveira, Marcelo Castanheira, Walderrama Dos Santos, Markus Konká, André Lobo, Maurício Ribeiro, Reginaldo Secundo, Julio Tigre
Pays : Brésil
Année : 2008

Avis :
Mangue Negro, alias Brain Dead Zombies pour le marché allemand, et Mud Zombie de son titre anglais pour l’international, est le premier film du réalisateur brésilien Rodrigo Aragão. Entretemps, le bonhomme a confirmé son intérêt pour l’horreur qui tache en signant A Noite do Chupacabras et Mar Negro, en s’étant occupé du film à sketches As Fábulas Negras, ainsi que du court-métrage Revelações de um Cineasta Canibal. Des films gore provenant du Brésil, ce n’est pas tous les jours qu’on en voit, du coup ça suscite notre curiosité. Et ce qui renforce celle-ci, c’est le rapprochement qui est fait (via le retitrage, certaines jaquettes, etc.) avec le cultissime Braindead de Peter Jackson. Autant dire qu’on était impatient de voir la bête !

Le film se déroule tout entier dans la mangrove de l’État brésilien appelé Espírito Santo. Une petite communauté y vivote tranquillou, subsistant en pêchant des poissons et des crustacés. Mais il semblerait que la mangrove soit frappée par la pollution, qui transforme les morts en zombies… Le héros, Luís, amoureux transi de la belle Raquel, va devoir se débrouiller pour sauver sa peau et celle de sa bien-aimée face à l’invasion de morts-vivants.

On en revient à la comparaison avec Braindead. Outre les aspects « marketing », le couple formé par Luís et Raquel rappelle volontairement celui de Lionel et Paquita. On retrouve l’idée du jeune homme manquant d’assurance qui va se révéler à lui-même en devant lutter contre les zombies et en devant sauver sa belle. Par ailleurs, un plan de zombie à la tête coupée horizontalement fait office de clin d’œil à l’autre grand film gore de Peter Jackson : Bad Taste. Il y a aussi quelques points qui font penser à Evil Dead. Je pense surtout à certains mouvements de caméra et à la cabane. Tant qu’on est dans les références, j’ai aussi pensé, pour quelques éléments isolé, au Retour des morts vivants et à certains films de zombies italiens de la belle époque. Mais malgré ça, le film parvient à avoir son identité propre. Cela est notamment dû à son contexte, exotique pour nous, ses décors naturels exceptionnels (les palétuviers baignant dans les marais, c’est super photogénique) et le travail sur la photo. Outre ses décors, l’autre grand point fort de Mangue Negro réside dans ses effets spéciaux faits à l’ancienne. Ce côté old school et généreusement sanglant, c’est vraiment là où se situe la réussite du film. Pour ce qui est du gore, en effet, le sang gicle abondamment, et on y trouve par exemple une fourchette plantée dans un œil, des doigts coupés, une tête de zombie trouée de part en part, des corps de zombies fracassés à la hache, un festin de morts-vivants, des têtes coupées, etc. Maintenant, il faut quand même préciser qu’on n’atteint pas non plus la quantité - ni le génie – de Braindead. Évidemment.

Malheureusement, un gros défaut est à signaler : le film souffre de problèmes de rythme. Les intermèdes chez la vieille black (jouée par un acteur masculin) sont trop longs. L’ennui gagne alors du terrain, d’autant plus si, comme moi, l’on se retrouve avec une édition allemande qui propose le film en VO (portugais) et en allemand, avec sous-titres allemands, et qu’on ne connaît pas ces deux langues, ce qui fait qu’on ne comprend rien aux dialogues. Ces moments-là semblent alors interminables. Cela vient amoindrir le plaisir qu’on éprouve devant le film. Je ne comprends pas comment le réalisateur ne s’en est pas rendu compte au montage ! Dommage.

Malgré tout, les qualités énoncées plus haut font qu’on a quand même envie de défendre ce long métrage qui transpire l’amour du gore à l’ancienne. Un film imparfait, mais plein de charme.


Trailer :



























Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mer 27 Déc - 16:07 (2017)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    ULTRAGORE Index du Forum -> Sur la toile ou le petit écran -> Longs métrages horreur/gore/trash Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB Fr © 2001 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
Template RedBlack crée par SoSo : SoSophpBB

Reproduction INTERDITE