ULTRAGORE - Ce forum a pour but de partager une passion commune, celle du cinéma extrême, et uniquement du cinéma! En aucune manière il ne s'agit de faire la promotion du téléchargement illégal ou de dériver sur l'horreur réelle. 


ULTRAGORE Forum Index

 Log in to check your private messages 
 FAQ
   Search   Memberlist   Profile         Log in 
 
BIFFF 2015
Goto page: <  1, 2, 3, 4  >
 
Post new topic   Reply to topic    ULTRAGORE Forum Index -> Divers -> Festivals
Previous topic :: Next topic  
Author Message
charlesmanson666



Joined: 25 Jan 2012
Posts: 557
Localisation: Sartrouville (78)

PostPosted: Mon 27 Apr - 12:58 (2015)    Post subject: BIFFF 2015 Reply with quote

Je pense que je devrais adorer ! C'est le film typique qu'on peut retrouver à l'étrange festival ! J'espère !  Smile
_________________
Putin de censure à la con !


Back to top
Publicité






PostPosted: Mon 27 Apr - 12:58 (2015)    Post subject: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Back to top
Sangore
Administrateur


Joined: 21 Dec 2011
Posts: 3,996
Localisation: Belgique

PostPosted: Tue 28 Apr - 19:00 (2015)    Post subject: BIFFF 2015 Reply with quote

- SPRING :
Un jeune Américain décide de laisser son pays natal derrière lui et de voyager. Il atterrit dans un petit village côtier d’Italie, où il fait bon vivre. Là, il rencontre une fille canon dont il tombe amoureux. Tout serait parfait si la demoiselle en question ne se transformait pas de temps en temps en monstre antédiluvien… Ce film qui mêle romance et horreur a su conquérir les festivaliers par sa sensibilité, sa fraîcheur et l’alchimie entre les deux personnages principaux. Dans mon top 5 des films vus à cette édition.


Back to top
charlesmanson666



Joined: 25 Jan 2012
Posts: 557
Localisation: Sartrouville (78)

PostPosted: Tue 28 Apr - 19:02 (2015)    Post subject: BIFFF 2015 Reply with quote

Ravi que ça t'ait plu ! Si seulement ce bijou pouvait sortir sur les écrans français ! Oui, ça fait du bien de rêver !  Smile
_________________
Putin de censure à la con !


Back to top
Sangore
Administrateur


Joined: 21 Dec 2011
Posts: 3,996
Localisation: Belgique

PostPosted: Wed 29 Apr - 18:03 (2015)    Post subject: BIFFF 2015 Reply with quote

Heureusement qu'il y a les festivals, hein ! Smile

- ZOMBIE FIGHT CLUB :
Dernier film de cette première journée au BIFFF (pas été le tout premier jour car la séance d’ouverture revient trop cher) et premier film de minuit (minuit trente, plus précisément). Inutile de préciser que, de manière générale, je suis friand des « midnight movies ». Le réalisateur, Joe Chien, commence à bien connaître le festival, car il avait déjà présenté précédemment Zombie 108 (pas vu) et The Apostles (vu). Le titre accrocheur nous fait miroiter d’âpres combats avec des zombies, mais il faut attendre TRES longtemps avant de pouvoir enfin contempler ce qu’on imaginait. De manière assez bizarre, Zombie Fight Club nous donne l’impression d’assister à deux films différents mis bout-à-bout. La première moitié est censée être le prélude expliquant comment on en est arrivé à la situation présentée dans la seconde partie, mais ce prélude se prolonge, se prolonge, on en vient carrément à oublier le concept de base du film, on en vient à oublier qu’on regarde Zombie Fight Club. Cette partie nous montre l’invasion d’un gros immeuble par des zombies, sachant que le bâtiment est rempli de policiers, de bandits et, bien sûr, de divers habitants et visiteurs. Un peu comme le thaïlandais Sars War. Personnages hauts en couleurs, filles sexy et infectés sont de la partie. Ce n’est donc que dans la seconde partie qu’on découvre, dans un monde désormais post-apocalyptique, l’arène où sont forcés de combattre prisonniers humains et zombies. Ouf, enfin ! Les jeux Romains de gladiateurs revisités. Joe Chien recycle les codes provenant de différents sous-genres du cinéma d’exploitation, comme ceux du WIP, par exemple. L’ensemble est plaisant, fun, mais sans atteindre des sommets. L’impression générale est que ça manque d’homogénéité et d’équilibre. La transition entre les deux parties n’est pas franchement convaincante. À découvrir quand même, pour les fans de zombies, de comédies horrifiques et de films d’exploitation.


Back to top
charlesmanson666



Joined: 25 Jan 2012
Posts: 557
Localisation: Sartrouville (78)

PostPosted: Thu 30 Apr - 11:03 (2015)    Post subject: BIFFF 2015 Reply with quote

Moi, j'espérais que ça soit un The raid avec des zombies, mais à ce que je vois, les promesses sont à moitié tenues ! Dommage ! 
_________________
Putin de censure à la con !


Back to top
Sangore
Administrateur


Joined: 21 Dec 2011
Posts: 3,996
Localisation: Belgique

PostPosted: Fri 1 May - 14:27 (2015)    Post subject: BIFFF 2015 Reply with quote

Pour la première partie, c'est un peu ça, oui (sans l'efficacité redoutable au niveau de la représentation de l'action de The Raid), mais comme je le disais, ce cocktail fait surtout penser à Sars War, qui est antérieur.

Back to top
Sangore
Administrateur


Joined: 21 Dec 2011
Posts: 3,996
Localisation: Belgique

PostPosted: Fri 1 May - 22:21 (2015)    Post subject: BIFFF 2015 Reply with quote

FROM THE DARK :
Après son fun et gore Stitches (Dark Clown pour le DVD français), l’Irlandais Conor McMahon revient avec ce From the Dark, qui tape dans l’horreur sérieuse cette fois-ci. Un jeune couple se perd en rase campagne. Le gars va aller chercher de l’aide, mais la seule habitation qu’il déniche, c’est une ferme dont l’occupant n’a pas l’air d’être dans son état normal. Carrément bizarre, même. Ce serait peut-être bien à mettre en rapport avec « la chose » que l’agriculteur a découverte sous son champ… À partir de là, le couple va subir des attaques, dont le seul moyen de réchapper est… de rester dans la lumière. Le film a un certain potentiel. Exploitant la peur du noir, mettant en scène de manière relativement originale une bonne vieille figure du cinéma fantastique… Mais le gros problème, c’est que ça tourne vite en rond. La lassitude l’emporte. Dommage.


Back to top
Sangore
Administrateur


Joined: 21 Dec 2011
Posts: 3,996
Localisation: Belgique

PostPosted: Sat 2 May - 17:41 (2015)    Post subject: BIFFF 2015 Reply with quote

THE EDITOR :
Deuxième film de minuit, The Editor est l’hommage du collectif canadien Astron-6 (Father’s Day) aux giallo. On suit Rey Ciso, célèbre monteur tombé en disgrâce, qui travaille désormais sur des zéderies avec une main normale et une main prothétique (il s’était coupé les doigts dans un accès de folie). Une série de meurtres va avoir lieu sur le plateau de tournage où il bosse et c’est lui qui va être le suspect numéro 1. Le film reprend bien les codes du giallo, mais ses auteurs n’en ont retenu que les aspects les plus excessifs. Il manque la finesse des maîtres italiens du genre. On est ici dans le fun, le second degré. Pas un grand giallo, c’est sûr, mais un casting plus que sympa (Udo Kier, Paz de la Huerta, Laurence R. Harvey,..), du fun, du gore et de la nudité. Un film qui passe bien dans les festivals comme le BIFFF.


Back to top
Sangore
Administrateur


Joined: 21 Dec 2011
Posts: 3,996
Localisation: Belgique

PostPosted: Sat 2 May - 19:48 (2015)    Post subject: BIFFF 2015 Reply with quote

ETRE :
LE film qui n’avait rien à foutre au BIFFF. Ce n’est ni du fantastique, ni de l’horreur, ni de la science-fiction, ni un thriller, bref, pas un film « de genre ». Il s’agit en fait d’un drame choral français avec entre autres Bruno Solo. Mais il y a encore beaucoup de travail avant d’arriver au niveau d’un Iñarritu ! Bon allez, next !


Back to top
Sangore
Administrateur


Joined: 21 Dec 2011
Posts: 3,996
Localisation: Belgique

PostPosted: Thu 7 May - 17:33 (2015)    Post subject: BIFFF 2015 Reply with quote

- III :
Un film d’horreur germano-russe que j’ai beaucoup aimé. Dans un petit village reculé, deux sœurs se retrouvent livrées à elles-mêmes après le décès de leur mère. L’une attrape le mal qui rongeait leur maman. Traquées par certaines personnes, elles demandent l’aide du prêtre. Qui va tester une méthode peu orthodoxe pour tenter d’arracher le mal qui ronge la jeune femme. La sœur saine va ainsi devoir pénétrer l’inconscient de sa frangine. Ce qui va donner lieu à d’esquises visions cauchemardesques. Beaux décors, dont de superbes paysages naturels, belle lumière, jolie actrice débutante (elle est mannequin…), visions horrifiques fascinantes, concept intéressant (mixe de possession et de shamanisme) : III multiplie les bons points. La seule chose, c’est que, pour moi, ça aurait pu aller encore plus loin.


Back to top
Sangore
Administrateur


Joined: 21 Dec 2011
Posts: 3,996
Localisation: Belgique

PostPosted: Fri 8 May - 17:23 (2015)    Post subject: BIFFF 2015 Reply with quote

- MÉXICO BÁRBARO :
Un des films que j’étais le plus impatient de découvrir. Il s’agit donc d’une anthologie horrifique mexicano-canadienne réunissant huit réalisateurs : Isaac Ezben (« La Cosa más preciada »), Laurette Flores Bornn (« Tzompatli »), Jorge Michel Grau (« Muñecas »), Ulises Guzman (« Siete Veces Siete »), Edgar Nito (« Jaral de Berrios »), Lex Ortega (« Lo que importa es lo de adentro »), Gigi Saul Guerrero (Día de los Muertos ») et Aaron Soto (« Drena »). Bien sûr, certains segments sont plus marquants que d’autres, mais globalement, ce qu’on peut dire, c’est que ça n’hésite pas à bien taper dans le trash. À ce titre, citons parmi les moments les plus marquants celui où un SDF pervert dépèce le corps d’un jeune garçon qu’il vient de tuer, le tout à renfort de gros plans vomitivement ultra gore, avant de baisser son froc pour s’adonner à d’autres plaisirs avec ce qui reste du petit cadavre, ainsi que le moment où des espèces d’affreux trolls dont la peau est couverte d’une substance purulente des plus appétissante et qui sont dotés d’un membre viril impressionnant violent une pauvre jeune femme. Hé oui, c’est assez osé ! À quand un Bélgica Bárbaro avec un saint Nicolas pédophile, un Lumeçon du Doudou montois qui fait un massacre et des Gilles de Binche qui s’adonnent à l’utra-violence avec leurs oranges ? À creuser ! En attendant, les ultragoreux sauront apprécier ce México Bárbaro à sa juste valeur.


Back to top
charlesmanson666



Joined: 25 Jan 2012
Posts: 557
Localisation: Sartrouville (78)

PostPosted: Sat 9 May - 23:04 (2015)    Post subject: BIFFF 2015 Reply with quote

Ah ouais, je pensais pas que ça serait aussi hardcore ! C'est pas un peu cheap au niveau du rendu ? 
_________________
Putin de censure à la con !


Back to top
Sangore
Administrateur


Joined: 21 Dec 2011
Posts: 3,996
Localisation: Belgique

PostPosted: Sun 10 May - 18:28 (2015)    Post subject: BIFFF 2015 Reply with quote

Ce n'est certes pas un gros budget, mais je n'ai pas été dérangé par cet aspect.

Back to top
Sangore
Administrateur


Joined: 21 Dec 2011
Posts: 3,996
Localisation: Belgique

PostPosted: Mon 11 May - 17:18 (2015)    Post subject: BIFFF 2015 Reply with quote

- THESE FINAL HOURS :
Celui-là, il est sorti en salles entretemps. Si ce n’est pas déjà fait, vous pouvez y jeter un coup d’œil s’il est programmé près de chez vous. Car c’est un bon drame qui pose des questions interpellantes. Que feriez-vous si vous saviez que la fin du monde allait survenir dans quelques heures ? Allez-vous céder à vos plus bas instincts ? Allez-vous vous comporter de manière héroïque ? Allez-vous affronter la terrible vérité en face ou allez-vous chercher l’oubli ? C’est intéressant, car d’habitude, on nous balance des films POST-apocalyptiques, alors qu’ici, on nous promène quelques heures AVANT l’apocalypse annoncée. Par ailleurs, la qualité de l’interprétation de Nathan Phillips (Wolf Creek, Dying Breed), ainsi que celle de la jeune Angourie Rice, est à saluer. Il y a un côté romantique dans le film, mais des réalités dures y sont aussi abordées (pédophilie, notamment). Je pense qu’il peut plaire à un public assez large. J’ai bien aimé, pour ma part.


Back to top
Sangore
Administrateur


Joined: 21 Dec 2011
Posts: 3,996
Localisation: Belgique

PostPosted: Tue 12 May - 18:15 (2015)    Post subject: BIFFF 2015 Reply with quote

- BLOOD MOON

J’étais content de découvrir que cette édition proposait deux films d’horreur sur le thème du loup-garou, car ce thème est moins rabâché que d’autres (zombies, fantômes,…). En plus, ce Blood Moon propose un cocktail intéressant : il mixe western et film de loup-garou. Ce n’est pas LE tout premier à le faire, mais ça donne quand même un cachet original. Donc un bon point pour cette idée. Un type solitaire s’invite dans une diligence qui conduit quelques personnages importants. Ils font halte dans le saloon d’un petit hameau paumé. Là, ils vont devoir faire face à une double menace : d’une part deux frères hors-la-loi qui vont vouloir s’amuser un peu avec eux, d’autre part… un authentique loup-garou sorti tout droit des légendes indiennes. Un postulat sympa, donc, mais à l’arrivée, on obtient quelque chose d’un peu bancal, car l’action n’avance pas, il ne se passe pas assez de choses, ça manque un peu d’ampleur, d’ambition. Le lycanthrope est, quant à lui, pas tout à fait convainquant, mais ça, c’est un peu trop souvent le cas dans ce genre de films, je trouve. Une petite série B qui ne tient pas toutes ses promesses, même si on a bien des cow-boys et un loup-garou.


Back to top
Display posts from previous:   
Post new topic   Reply to topic    ULTRAGORE Forum Index -> Divers -> Festivals All times are GMT + 1 Hour
Goto page: <  1, 2, 3, 4  >
Page 2 of 4

 
Jump to:  

Index | Administration Panel | Getting a forum | Free support forum | Free forums directory | Report a violation | Cookies | Charte | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB Fr © 2001 phpBB Group

Template RedBlack crée par SoSo : SoSophpBB

Reproduction INTERDITE